retour accueil

Des expériences concrètes...
S'ils vous disent...
répondez leur ..
..
le collectif, ses objectifs les dйchets aujourdhui le projet de la CAN inconvйnients du projet CAN notre solution alternative nos actions en cours comment nous aider ? liens utiles vers autres sites

 

Nous sommes des citoyens.
Des citoyens qui comme vous, se sentent concernés par ce projet d’incinérateur.
 

Comment ne pas l’être face à un choix qui nous engage pour 20 ans et dont les répercussions sont multiples sur notre santé, notre environnement, nos impôts… ?
Qui cela peut-il laisser indifférent ? Ne pas s’y intéresser aujourd’hui, ce serait accepter de le regretter amèrement demain… mais lorsque la « bête » sera construite, il sera trop tard pour faire machine arrière.

 

Non, l’incinération n’est pas un bon choix pour notre collectivité.

On nous impose aujourd’hui cet incinérateur qui se veut une solution « miracle » mais qui n’est qu’illusion, qui se veut « technologique » mais qui sera considéré comme archaïque dans 5 ans, qui se veut le résultat d’un choix « démocratique », mais cette démocratie-là … n’a pas écouté la parole des défenseurs d’une autre solution que l’incinération ou l’enfouissement réalisé actuellement dans de mauvaises conditions.
A l’inverse, nous revendiquons pour tous les citoyens le droit de participer activement à une décision de gestion de nos déchets qui engagera notre génération et les suivantes.

 Ce qu’on nous propose aujourd’hui est une aberration : l’incinération n’est pas appropriée pour une collectivité devant traiter moins de 40 000 tonnes de déchets résiduels par an, ses risques sont mal maîtrisés, son coût est exorbitant,…

Alors, doit-on l’accepter simplement après avoir écouté l’argumentaire (certes efficace) des vendeurs d’incinérateurs ?

N’oublions pas que l’incinération est le gagne-pain d’entreprises dites « de services aux collectivités » (Véolia, Suez,…) qui constituent un lobby très efficace et organisé pour vanter les mérites de leur produit et pour masquer les nombreux dysfonctionnements graves liés à l’incinération : Gilly-sur-Isère, Maincy,  Nivilhac, Cluny, Halluin,… Les cas d’incidents et d’accidents se multiplient. Pour chaque incinérateur qui se construit, il y a des impacts sur la santé, sur l’environnement, sur la fiscalité qui voit de fortes hausses.

N’oublions pas que c’est sur notre dos que ces sociétés gagnent leur pain, et cela d’autant plus facilement lorsque les citoyens délèguent aveuglement leur droit de décider.

N’oublions pas qu’après incinération, il reste 30% de résidus….à enfouir !

Enfin, n’oublions pas que l’incinérateur s’oppose aux solutions de réductions importantes des déchets, de tri et recyclage de ces derniers !

Oui, un autre choix est possible.

Alors, que faire ? Nous vous proposons d’agir vite et de soutenir notre alternative.

 Face à ces dangers, nous devons avant tout opposer le nombre, nous devons opposer la volonté de nous faire entendre, calmement mais fermement. Nous devons opposer à nos élus le droit à la transparence et le devoir pour eux d’écouter leurs administrés. Nous devons également donner une perspective plus positive en l’avenir dans l’intérêt sanitaire, environnemental et économique de tous. C’est l’objet de notre alternative.

 Au fatalisme d’une (courte) majorité d’élus communautaires, nous voulons répondre par l’inventivité, la confiance dans la capacité des citoyens à consommer plus intelligemment, à trier, à réemployer ou recycler… notamment lorsqu’ils comprennent que c’est leur intérêt direct y compris financier, et celui de leurs enfants qui est en jeu,  

 Une alternative existe (vous pouvez la découvrir sur ce site). Elle offre des perspectives nettement plus positives et intéressantes que le « grand brûle-tout ». Mais pour porter cette alternative, nous avons besoin de vous. Rejoignez-nous dès maintenant et n’oubliez pas, ne rien faire aujourd’hui, c’est engager, sans possibilité de retour en arrière, notre avenir pour 20 ans.

 A très bientôt de vous voir à nos cotés.